Vous pensiez peut être que le français, 5ème langue la plus parlée du monde avec environ 300 millions de locuteur.ice.s, et qu’ils avaient une pratique uniforme de cette dernière à travers le monde ? Après tout c’est bien la même langue que parlent tous les francophones du globe non ?

Et pourtant, vous seriez surpris de voir que, ne serait-ce qu’en France, il y a une réelle disparité du langage entre régions. C’est ce que tente de nous montrer, de façon assez ludique, Mathieu Avanzi dans son « Atlas du français de nos régions ».

Pour commencer, Mathieu Avanzi est un linguiste et docteur en langues qui a défendu une thèse sur l’intonation du français, il est actuellement maître de conférences à l’université Paris-Sorbonne.

Cet Atlas se décompose en plusieurs « chapitres », chacun reprenant tout à tour les particularités linguistiques locales des différents territoires français, du point de vue de la prononciation ou des mots spécifiques, mais il nous montre aussi les différences notables avec différentes régions francophones comme la Belgique ou la Suisse.

L’organisation est simple : on retrouve d’un côté des textes explicatifs quant au mot étudié, et à côté des cartes de France qui nous montrent les zones d’utilisation de différents mot, et ce de façon ludique et colorée, donnant envie au/à la lecteur.ice d’analyser toutes ces cartes et de se plonger dans les différences notoires de vocabulaire au sein de notre pays.

Tout d’abord l’auteur nous montre les « richesses » du français de nos régions, tout d’abord les différences de prononciations de même mots en France, avant d’enfin revenir plus longuement sur 5 territoires : Grand Ouest, Grand Nord, Grand Est, Centre-Est et enfin Grand Sud, et finalement sur les différences avec nos ami.e.s Belges et Suisses.

Il est même très amusant en parcourant ces pages de se rendre compte que des expressions ou des mots que nous considérions comme acquis ne le sont en fait pas du tout pour d’autres personnes qui parlent pourtant la même langue que nous.

Voilà qui parlera surement à nos cher.e.s poitevin.e.s : en allant faire vos courses, vous voulez les ranger dans une… poche ? Et bien sachez qu’en allant plus au nord, par exemple à Paris, personne ne comprendra que par poche vous entendez un sac plastique !

On peut donc voir que des mots ancrés dans le langage courant chez certain.e.s, ne le sont absolument pas dans d’autres zones francophones, et que chaque territoire possède bel et bien sa propre identité, visible jusque dans sa façon de parler, de s’exprimer, de nommer les choses.

Finalement, ce livre est très instructif, et nous permet d’appréhender les différences locales française, mais aussi les différentes évolutions qu’on peut notamment constater entre langue « d’oïl » et langue « d’oc », ces différences qui ont conduits à une évolution très différentes de certains termes d’un bout à l’autre du pays. On en apprend plus sur notre langue, et surtout sur notre pays, car après tout, le vocabulaire retrace lui aussi l’histoire et les évolutions des populations.

Si vous vous intéressez aux particularités locales et que le sujet vous plait, ou bien simplement par pure curiosité, je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans ce livre, assez court.

Je vous invite de même à aller faire un tour sur les différentes plateformes alimentées par Mathieu Avanzi, vous pourrez être surpris de voir des mots qui vous semblent connus de tous.te.s et faisant partie de votre vocabulaire être purement inconnus pour d’autres.

Voici les différents espaces où vous pourrez retrouver le travail de Mathieu Avanzi :

  • Blog de Mathieu Avanzi : https://francaisdenosregions.com
  • Instagram : @françaisdenosregions

  • Twitter : @FrancaisRegions et @MathieuAvanzi

  • Facebook : Français de nos régions

Rédaction : Axel M.
Photo d’illustration : Pisit Heng sur Unsplash

Please rate this


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *