Nos auteur·ice·s

Anthony PASSERON est né en 1983 à Nice où il y fait ses études. En 2010, Il devient professeur de Lettres et d’Histoire-Géographie en Seine Saint-Denis. En 2015 Anthony Passeron créé le groupe Pop Folk, The dead fox on the road avec Laetitia Faure. Il sortent un premier disque en 2016 et après un succès remarqué dans la presse (Les Inrockuptibles, FIP, 20 minutes), ils dévoilent un second en 2018. Parallèlement Anthony Passeron se lance dans l’écriture. Il écrit son premier ouvrage, L’art délicat de rater sa vie, un recueil de poésie autobiographique mêlant humour et tragédie.

Feugeas est né à Poitiers, et est, comme il aime le dire, 100% poitevin. Il a passé en 2010 son bac littéraire au Lycée Aliénor d’Aquitaine de Poitiers avant de faire des études inachevées de droit et d’histoire à Poitiers également.
Il a ensuite été surveillant au collège Jean Moulin de Poitiers, « le plus beau métier du monde » selon lui.
Feugeas a notamment pour passion la musique de Gainsbourg, les films et les jeux vidéos.
Il aime rencontrer les gens ainsi qu’échanger et partager avec eux. C’est le 21 septembre 2018 que cet auteur 100% Poitevin publie son premier roman Nelson Melody chez Turfu leséditions, et nous, on le trouve super !

Je m’appelle Mariane Limandri, je suis née le 10 juin 1997. J’ai toujours aimé lire et c’est ce qui m’a donné envie d’écrire. J’écris depuis que je suis au collège. J’ai réussi à publier une petite nouvelle chez chez une maison d’édition alternative. La nouvelle s’appelle Prison de verre. J’écris parce que c’est un exutoire. Cela permet de mettre ces idées et ses sentiments en ordre. J’écris aussi pour créer car tout est possible lorsqu’on écrit. Une phrase de Voltaire résume parfaitement ce qu’est
l’écriture pour moi : « L’écriture est la peinture de la voix. »

Je suis Renaud Jusiak, jongleur, scientifique, métaleux, coureur et un peu rêveur sur les bord. Depuis toujours j’invente et je cherche à comprendre le monde. À 14 ans après avoir lu le Seigneur des Anneaux j’ai commencé à inventer mon propre univers. À ce moment ce n’était qu’un banal univers d’héroïc fantasy. Au fur et à mesure que j’évoluai mon univers aussi. Ainsi ne supportant plus de ne pouvoir répondre aux questions que je me posais sur mon propre univers j’ai commencé à tout expliquer. Mon univers a donc petit à petit évolué en ce que j’appellerai de la fantaisie hard science avec quelques influence steampunk et biopunk. C’est seulement au bout de 5 ans, à la fac de biologie que j’ai commencé à en écrire des nouvelles.


Je suis Bernard Aubert. Une jeunesse familiale et chrétienne, une scolarité classique, perturbée par l’arrivée soudaine des Rolling Stones, Beatles, Doors, ainsi que Jimi Hendrix et Bob Dylan », l’époque des cheveux longs, les années 60 – 70.  Cours de rattrapage, puis une carrière dans la bureaucratie, dans une grande maison de cognac, pendant 30 ans. Puis l’agression qui a fait basculer ma vie.
Aussi, pour oublier des heures difficiles, je me suis réfugié dans ma passion de toujours : la photographie. Passionné de la culture arabe, je me rends au Maroc, en Tunisie, en Turquie, à la frontière Lybienne, ou encore en Egypte et Jordanie, afin de saisir des instants de la vie quotidienne et ainsi révéler la beauté cachée dans l’ordinaire. Pour Henri Cartier-Bresson « S’il n’y a pas d’émotion, s’il n’y a pas un choc,  si on ne réagit pas à la sensibilité, on ne doit pas prendre de photo. C’est la photo qui nous prend ». Je vais là où il n’y a rien, car c’est là qu’il y a quelque chose. Je me définis moi-même comme un mésaventurier.

Gabin Chapelet né en 2000 à Poitiers. Il a passé un Bac ES au LPII qu’il a obtenu en 2018.
Avant tout féru de sport, il fait du Handball, arbitre, et a animé avec ses amis un émission radio sur Delta FM pendant ses années lycées. 
Également passionné par l’actualité et la politique, il écrit Raqqa, son premier roman, au lieu de réviser son Bac de Français. Cette première expérience engagée l’incite à continuer car il aime écrire pour donner son point de vue et ne compte pas s’arrêter de sitôt !